• Week-end dans le Perche

    Après un semestre de cours intensifs et une semaine d'examens ultra dense, on s'est retrouvés à quelques uns pour décompresser à la campagne. Pas loin de Paris, pas loin de l'Asie pour autant!

    Qui en voiture, qui en TER, nous arrivons dans une somptueuse longère percheronne au milieu des champs et des bois. Ambiance résolument France profonde, une équipe revient des courses à l'Intermarché et remplit le frigo. Pour ma part, chargée des desserts et douceurs, j'ai joué le jeu tradition française.

    Et puis belle surprise de nos amis chinois, tout un choix de snacks et boissons fait son apparition!

    Week-end dans le Perche

    Harmonie des cultures, que cet assortiment disposé dans un cabriolet classique, sur un sol de briquettes à chevrons!

    Petits pois au wasabi : ce sont les deux boîtes cylindriques à gauche, des snacks salés qu'on peut croquer pendant un bon moment avant de tomber sur LE pois hyper piquant qui fait monter les larmes aux yeux. Une sorte de roulette russe gustative totalement addictive....

    Pâtes de fruits d'azerolles : les paquets de rouleaux jaunes et rouges au milieu, peu sucrés, un peu acides et astringents : les petites rondelles fondent vite sur la langue. Et suscitent un débat animé : azerolles ou azeroles? Ou fruits de l'aubépine? Ou alisier? Il y a bataille de dictionnaires et d'images sur les smartphones et les ordinateurs mais la question n'est pas tranchée.

    Thé au lait instantané : des sachets de poudre à mettre dans l'eau bouillante pour reconstituer en une seule fois sa boisson matinale. Pas très convaincant, je dois dire ; même si le goût du thé noir est franc et agréable, le mélange est trop sucré. Et malheur à qui lit l'étiquette et découvre la présence de composants fort éloignés du lait, même en poudre...

    Deux bouteilles d'aloe vera : je n'ai pas goûté, j'aime pas ça. Faites vos propres expériences pour ça.

    Mochis! Ouais! Super bon, surtout ceux au sésame noir. Ils n'ont pas fait long feu.

    Biscuits au miel, en forme de billes, on les avale par poignées, entre la meringue et le biscuit.

    Crackers de riz : j'ai gardé le meilleur pour la fin, vraiment, quelle découverte... Les membres non gastro-sinophiles de la bande se sont récriés le lendemain matin "mais c'est salé, c'est salé, on ne peut pas manger ça au petit déjeuner!". Mais non, pour un palais chinois, c'est sucré, je vous assure. Mais c'est vrai, c'est salé aussi ; en tout cas, épicé, pas vraiment piquant, mais comment dire... Il faut que j'en achète pour mieux vous décrire le goût et pour tester la réaction des mes filles.

    « 如意饺子 : Raviolis maison et cuisine du LiaoningReady Made 8 : Le 粥 zhōu instantané »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Avril 2015 à 16:23
    Des publications d'une grande qualité comme toujours, à bientôt.
    2
    Samedi 25 Avril 2015 à 14:00
    Bravo à toi pour cet article, je suis toujours ravi de te lire régulièrement, à la prochaine.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :