• Volaille braisée sauce soja et épices du Sichuan

    Pas de source à citer pour cette recette : un jour, ma prof de chinois est arrivée à la maison en tenant fermement une marmite en terre d'où s'échappait un parfum enivrant. Sa fille, qui d'habitude arrivait épuisée en haut de mes 4 étages, sautait partout en demandant à se mettre à table immédiatement. Dans la marmite, un canard si bien mijoté qu'on pouvait prélever la chair avec des baguettes.

    Pendant que la marmite de canard faisait le tour de la table, ma prof m'a expliqué : "tu mets du gingembre, poivre de sichuan, cannelle si tu aimes, sauce soja claire, sauce soja foncée, cuire longtemps. Délicieux." C'est donc une recette parfaitement expliquée du point de vue chinois ; mais un peu succintement pour les habitudes françaises.

    Heureusement, depuis j'ai fait plusieurs essais, suffisamment pour vous donner quelques précisions.

    Ingrédients : Une volaille au choix : poulet, pintade, cannette ou canard - Gingembre frais - Poivre de Sichuan - Anis étoilé (aussi nommée Badiane) - facultatif : piments secs - vin de cuisine - sauce de soja claire - sauce de soja foncée

    Faire chauffer de l'huile dans une cocotte allant au four, y mettre les épices et chauffer pour développer les arômes.

    Volaille braisée sauce soja et épices du Sichuan

    Ajouter ensuite la volaille, la faire dorer de tous côtés.

    Volaille braisée sauce soja et épices du Sichuan

    L'arroser de vin de cuisine, un peu de sauce de soja claire et pas mal de sauce de soja foncée. Alors bien sûr, comme je cuisine souvent à l'oeil, je n'ai pas mesuré ; mais je dirais approximativement 1/2 verre de chaque liquide pour un poulet moyen, et davantage si la bête est plus grosse. Il faut davantage de sauce foncée que de sauce claire. Ajouter 1/2 verre d'eau maximum si l'évaporation semble trop rapide.

    Volaille braisée sauce soja et épices du Sichuan

    Mettre le couvercle et enfourner à 180° pour une heure minimum, voire carrément 1h30. Ne pas hésiter à vérifier le niveau de liquide en cours de cuisson, et à rajouter sauces ou un peu d'eau. L'objectif est de manger la bête sans utiliser de couteau, elle doit donc être cuite à se défaire. Il y a une sauce courte mais liquide, dans laquelle chacun peut baigner sa viande.

    Volaille braisée sauce soja et épices du SichuanSans vouloir me vanter, j'ai toujours du succès avec cette recette, quelle que soit le public auquel je l'ai servie. Si vos convives sont du genre à avoir des préjugés négatifs envers les cuisines "exotiques", il n'est pas nécessaire de révéler d'avance les ingrédients de la sauce. Pour un palais non averti, il n'est pas du tout évident de reconnaître à la première bouchée la provenance des arômes, et une fois la première bouchée goûtée ... le plat est apprécié!

    Quant aux piments, à la réflexion, on peut vraiment s'en passer dans ce plat. Le poivre de Sichuan et le gingembre suffisent à relever le goût.

    « Nouilles à la crème de sésame: 芝麻酱拌面Sauce de Sésame - 芝麻酱 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :