• 正山小种 se prononcerait Lapsang Souchong? Heu?

    Je ne suis pas du tout une spécialiste du thé ; comme tout le monde, je connais de nom le Lapsang Souchong et je l'associe à un thé noir où domine un goût fumé souvent excessif. Mais par exemple, je ne m'étais jamais posé la question du nom qu'il pouvait avoir en Chinois ; ceci dit, j'ai trouvé bizarre que le 正山小种, transcrit en pinyin par zhèngshān xiǎozhǒng, ait pu donner Lapsang Souchong. Alors avant de goûter le thé, j'ai cherché un peu deci delà.

    Pour faire ma maligne, je vais directement sur 百科百度, chercher quelques bases. Bonne pioche : dès la première ligne, j'apprends que l'autre nom du 正山小种 est 拉普山小种. Haaaa, mais ça change tout! Sous ce nom, en Pinyin on transcrit par lā pǔ shān xiǎo zhǒng, ce qui a pu aisément donner Lapsang Souchong.

    Après, il y a tout un article pour décrire ce thé comme l'ancêtre des 红茶 thés noirs chinois et tout plein d'explications sur les régions et les modes de productions. Mais concrètement, moi ce que j'ai en main c'est très joli et j'ai surtout envie d'y goûter.

    正山小种 se prononcerait Lapsang Souchong? Heu?

    Une dose individuelle dans un très bel emballage de papier métallique scellé pour protéger au maximum les feuilles : on soupçonne tout de suite le haut de gamme.

    Dès l'ouverture, je comprends que je vais me régaler : aucune trace de cet âcre goût fumé  si rebutant dans le mauvais Lapsang Souchong mais un parfum puissant et franc ; les feuilles n'ont pas non plus cet aspect brûlé et brisé si désolant, au contraire, de belles feuilles sans poussière et d'une couleur allant du blond au brun foncé.

    正山小种 se prononcerait Lapsang Souchong? Heu?

    Faute d'un récipient adapté, j'ai fait infuser le thé dans un bol en terre blanc à l'intérieur. Ok, c'est mal, les amateurs de thé vont me lancer des cailloux, mais c'est la meilleure solution que j'ai trouvé pour voir la couleur de l'infusion, tout en utilisant un matériau qui ne dénature pas le thé. Sinon en ce moment, je n'ai que des théières opaques (et abominablement culottées) ou des verseuses ouvertes en plastique (horreur!) ; donc j'ai fait au mieux.

    正山小种 se prononcerait Lapsang Souchong? Heu?

    Faible qualité de l'image, très haute qualité de la liqueur! En fait, c'est juste le thé comme je l'aime, bien charpenté, pas herbacé mais plutôt avec des arômes de bois chaud, doux en bouche et capable d'envelopper entièrement le palais. Stop, je ne sais pas parler du thé, je me contente d'en boire et d'y prendre souvent grand plaisir!

    Il me reste trois doses : je vais les réserver pour des occasions spéciales, mais sans trop attendre non plus.

     

    « Panyatip à Eurasie : le meilleur Pho de BordeauxImpro à la va vite : Porc aux poireaux façon 回锅肉 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :