• Ready made 3 : nems (et sauce maison)

    Les nems, c'est très bon et on aimerait bien pouvoir s'en faire tout un repas. Mais au restaurant, ce n'est pas prévu comme ça ; en acheter tous prêts à emporter, ce n'est pas idéal, il faut rentrer chez soi en courant et les manger aussitôt et une fois sur deux, jeter son blouson imbibé de la sauce qui a coulé ; en faire soi-même?

    Une fois dans ma vie, il y a longtemps, j'ai fait des nems de A à Z. Jeune étudiante, ne disposant que d'ustensiles rudimentaires, je me souviens que j'avais haché tous les ingrédients au couteau. Plus précisément, à l'Opinel n°8, qui constituait mon meilleur outil à l'époque. Puis je les avais frits deux par deux dans une poêle inclinée ; il n'y avait pas de hotte dans la cuisine ; beaucoup éclataient en cours de cuisson ... Enfin, j'ai fait ça UNE fois.

    Maintenant, il m'arrive de faire très simple : acheter des nems pré-cuits dans un supermarché asiatique :

    Ready made 3 : nems (et sauce maison)

    Trois euros les 10 nems, ça reste raisonnable, même si on ajoute une salade et une botte de menthe. Si on est nombreux, on prend la taille au-dessus, le paquet de 50 nems. Dans le paquet est incluse une pochette de sauce. Avantage : elle est totalement hermétique ; inconvénient : elle est totalement minuscule.

    Ready made 3 : nems (et sauce maison)

    Et donc même si j'achète les nems, en général, je fais la sauce moi-même. La formule de cet assaisonnement si central de la cuisine vietnamienne m'a été révélée il y a bien longtemps, à Bordeaux, par une Chinoise de Madagascar se définissant elle-même comme "Française de papier". 

    Oui, c'est vrai, les voies de la gastronomie sont impénétrables.

    Les ingrédients sont simples, on les a tous sous la main :

    Ready made 3 : nems (et sauce maison)

    Sauce de poisson, citron, ail, sucre, eau bouillante et une goutte de sauce piment : bien évidemment, je suis complètement incapable de vous donner des proportions. Je dirais qu'on met environ 6 volumes de sauce de poisson pour un volume de citron et 2 de sucre en poudre, qu'on y écrase 1 à 2 gousses d'ail, on ajoute une goutte de piment et on dilue avec 1 à 1,5 fois le volume d'eau bouillante. Là, on goûte, et on ajoute l'un ou l'autre ingrédient pour arriver à ce qu'on aime sur ses nems.

    Pendant ce temps, on a doré les nems à la poêle ou au four : inutile de rajouter de l'huile, ils sont pré-frits, vous aurez votre dose de lipides quoi qu'il arrive.

    Ready made 3 : nems (et sauce maison)

    La batavia a été entretemps lavée et disposée sur une assiette, on peut passer à table :

    Ready made 3 : nems (et sauce maison)

    Alors évidemment, si on a en plus pensé à prendre une bouteille de Tsing Tao, l'llusion sera parfaite.

    « Retour de week-end Le pays du sourire - 中國樂園 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Première fille
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:05

    J'adore tes articles et le ready made en matière de nems. Je fais généralement comme toi mais je mange tout ça sans salade (la flemme de la laver, de sortir l'essoreuse, d'essorer, puis de laver l'essoreuse) et sans sauce! Bon, maintenant que j'ai la recette de la sauce, je vais la faire évidemment. Et je mangerai le tout toujours sans salade... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :