• Le pays du sourire - 中國樂園

    Une valeur sûre, une adresse ancienne en plein centre de Paris, un accueil chaleureux et une cuisine dont la qualité ne faiblit pas, des prix sans excès, des spécialités pékinoises soignées... C'est à partager d'urgence, des adresses pareilles!

     

    Le pays du sourire - 中國樂園

    Je n'avais jamais entendu parler de cet endroit, quand en très peu de temps, tous les signes me disent que JE DOIS y aller.

    D'abord, sans arrière-pensée, je dépanne un camarade de mon cours de littérature, et en échange, il me recommande un restaurant excellent où dit-il "on peut y rencontrer François Cheng qui va se régaler de quelques  jiaozi". Bien , je range l'info dans un coin de mon cerveau gastronomique et le mail dans un dossier et passe à autre chose.

    Puis l'autre samedi, cherchant à programmer un déjeuner low cost avec Mvn, je m'aperçois juste avant que le restaurant universitaire Mabillon est fermé le samedi. Et voilà qu'elle m'envoie un sms "dans le coin, le chinois Au pays du sourire ou quelque chose comme ça"

    Il ne faut pas refuser son destin : ce samedi, au lieu du plateau à 3,10€ ce sera l'escale à Pékin. En nous installant, nous passons le long d'une tablée de chinois tenant une conversation animée en mandarin, avec un accent pékinois à couper au couteau : bon signe, non?

    Le pays du sourire - 中國樂園Le choix n'est pas facile, mais nous partons sur un canard aux 5 parfums 香酥鸭, des épinards chinois à l'ail 蒜蓉炒菠菜, un bol de riz (à tout hasard) et du porc en lamelles aux crêpes pékinoises, sobrement résumé en chinois par 春饼. Voyant que je note les noms des plats en chinois, le serveur attrape mon calepin et corrige le 蓉de  蒜蓉, tout en approuvant le reste de mes notes et en ajoutant une explication pour m'éviter de confondre les 菠菜 traduits par épinards chinois et les 大白菜, traduits par chou chinois.

    Puis avant de nous laisser commander du thé, il nous précise que le thé noir est du 普洱Pu'er.

    Excellent! Quel plaisir de se trouver entre gens qui comprennent les choses importantes!

     

    A partir de là, fini de discuter, on passe au concret et nos plats arrivent :

    Le pays du sourire - 中國樂園

    Un canard aux cinq parfums à la chair fondante et à la peau croustillante, accompagné de sa petite coupelle de sel et poivre. Des épinards où l'ail est présent sans être agressif. On sent tout de suite le soin apporté à la préparation, et non le plat envoyé vite fait pour remplir les estomacs.

    Et puis mon 春饼 arrive dans la foulée ; bonne pioche !

    Le pays du sourire - 中國樂園

    Une généreuse pile de galettes maison, de l'oignon nouveau et de la sauce Hoisin, et la préparation de porc, germes de soja et vermicelles transparents. Toujours prévenant, le serveur me fait une démonstration pour la première crêpe ; comme ça, il m'évite de perdre la face soit en demandant comment ça se mange, soit en me trompant dans la préparation. Prise de court, je n'ai pas eu le temps de mettre mon appareil en mode rafale, ni de me lever pour avoir un meilleur angle, tant pis, je vous donne les photos que j'ai réussi à prendre un peu à la volée.

    Donc il prend une crêpe gardée au chaud dans le panier vapeur, la pose sur mon assiette et il y étale de la sauce Hoisin :

    Le pays du sourire - 中國樂園

    Il y dispose quelques brins de ciboulette :

    Le pays du sourire - 中國樂園

    Il la garnit de la préparation au porc :

    Le pays du sourire - 中國樂園

    Enfin le pliage : une fois sur le diamètre, puis on rabat les pointes vers le centre et on mange en tenant la partie ouverte vers le haut (sinon, tout tombe, forcément...)

    Le pays du sourire - 中國樂園

    Wouah, mais que c'est boooon! Entre la galette, la sauce hoisin un peu sirupeuse, le léger piquant de la ciboulette, et cette préparation de viande, où le fondant de la poitrine de porc (avec sa couenne, huuummm) rencontre les germes de soja encore craquants ... on ne s'ennuie pas une seconde, chaque bouchée renouvelle le plaisir , les goûts et les sensations.

    D'ailleurs, Mvn s'en aperçoit aussi : au départ, elle me demande "juste une demi crêpe, je n'ai pas si faim, j'ai mon canard 5 parfums". Un moment plus tard, alors que le canard a déjà bien pris son envol et que ma maîtrise du pliage des crêpes s'est bien affirmée, elle demande l'air de rien "l'autre demi-crêpe, tu pourrais me la passer s'il te plaît?".

    J'ai cru ne pas pouvoir finir ; il restait 2 crêpes et exactement de quoi les garnir. On a demandé d'ajouter de l'eau sur nos feuilles de thé, j'ai respiré calmement et j'ai tranquillement vidé les plats. Sans faim, mais sans me forcer, parce que quand c'est si bon et servi dans un environnement si agréable, ce n'est plus l'estomac qui se remplit, c'est l'âme qui se nourrit.

    Les infos pratiques? Bon, tout est là :

    Le pays du sourire - 中國樂園

     Et autant vous le dire, je ne vais pas en rester là, j'ai déjà trouvé pas mal de recettes de 春饼, je vais essayer de m'en faire à la maison. Dès que c'est au point, je vous explique tout ça!

     

     

     

     

     

     

     

    « Ready made 3 : nems (et sauce maison)Petit déjeuner chinois : Bouillie de millet - 小米粥 »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Première fille
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:20

    Bon la relative fauchée et adoratrice de nourriture chinoise que je suis continue à polluer ce blog et à laisser des commentaires à tout va. J'apprécie particulièrement cet article!

     

    2
    catxuesheng Profil de catxuesheng
    Mercredi 8 Mai 2013 à 18:46

    Mais tu ne pollues pas du tout le blog avec tes commentaires, voyons! Au contraire, cela me fait très plaisir de savoir que mes articles apportent quelques sourires à mes lecteurs. Ne te censure pas Première Fille, les commentaires sont ouverts et bienvenus :-))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :